En continu

12 Novembre 2021

10:50
Brève

LinkedOut ouvre la voie

Pour la première fois depuis le départ de la 15e Transat Jacques Vabre, Charlie Dalin et Paul Meilhat (Apivia) ont cédé la première place ce vendredi matin. Tandis que, dans le nord de l'île de Madère, le duo tentait d’aller chercher de la pression dans l’est, Thomas Ruyant et Morgan Lagravière (LinkedOut) s’emparaient de la tête au bénéfice d’une trajectoire tout en nuances. Thomas Ruyant raconte : « Petit matin du 5e jour de course… la nuit n’a pas été si simple avec un vent assez instable, on a bien travaillé avec Morgan. (ce matin) On a quelques grains, il y a un peu d’instabilité. Cette nuit, on a eu entre 10 et 30 nœuds de vent, c’est dur de savoir comment habiller le bateau. On arrive à bien s’en sortir pour l’instant ».

Sur la même intention rectiligne, Jérémie Beyou et Christopher Pratt positionnent Charal à la 3e place. Les trois duos se tiennent en une vingtaine de milles dans la distance au but, et 15 milles en latéral. Sur une route plus est, Sam Davies et Nicolas Lunven (Initiatives-Cœur) tiennent fermement la 2e place (53,3 milles) avec 20 milles d’avance sur Charlie Enright et Pascal Bidegorry (11th Hour Racing Team Malama), encore plus décalés vers le continent. Sébastien Simon et Yann Eliès (Arkea Paprec) sont les derniers à compter moins de 100 milles de retard sur les nouveaux leaders. Enfin CORUM L’Epargne, qui a enfin du vent, peut exprimer sa pleine puissance et recolle progressivement au classement (11e).

11 Novembre 2021

08:22
Brève

11th Hour Racing Team Alaka'I au port

Justine Mettraux et Simon Fisher, qui ont vu leur 11th Hour Racing Team Alaka'I démâter mercredi en début d’après-midi, ont rejoint le port de La Corogne. Les deux marins, qui sont en bonne santé, ont reçu le soutien de Louis Burton et Davy Beaudart, victimes également d’un démâtage lundi à bord de Bureau Vallée 3. Les deux navigateurs malouins ont raconté avoir entendu un premier claquement similaire à celui d’un bout qui se met en place puis, 20 minutes plus tard, le bruit d’une explosion de carbone. Dans les vents faibles, ils ont trouvé les conditions pour ramasser tous les éléments qui étaient passés à la mer.

Il reste donc 20 bateaux en course. En ce jeudi matin, Apivia mène toujours le bal. A la latitude de Lisbonne, les leaders disposaient au classement de 7h00 de 29,4 milles d’avance sur LinkedOut de Thomas Ruyant et Morgan Lagravière et 63,6 sur Jérémie Beyou et Christopher Pratt (Charal). Groupe Apicil, premier Imoca à dérives droites, pointe en 9e position, à 176,1 milles de la tête.

10 Novembre 2021

08:59
Brève

La soupe à la grimace

L’expression appartient à Isabelle Joschke qui, depuis le bord de Macsf, racontait hier la situation du moment, dans la tempête de vents calmes. « C’est un peu la soupe à la grimace. Plein de class40 sont passés par le raz de Sein, ils sont devant nous ; on est presque les derniers de la classe Imoca, et y’a pas un pet de vent ».

Pour ceux, nombreux, qui n’ont pas réussi à se dépatouiller de la dorsale anticyclonique qui a chloroformé la flotte Imoca, le tarif est élevé. Au classement de 7h00, Isabelle Joschke et Fabien Delahaye sont 20e, à 247 milles de la tête, et ils ne devancent qu’Antoine Cornic et Jean-Charles Luro (Ebac).

Ils sont 6, jusqu’à CORUM-L’Epargne, à souffrir de plus de 200 milles de retard sur les leaders, 15 à accuser 100 milles de dédit sur la tête, après trois jours pleins de course.

Devant, la flotte s’est à nouveau étirée selon le principe classique de l’élastique. Crédité de 2,8 milles d’avance hier à la même heure, Apivia a touché le vent d’est en premier. Le voici à l’abord du cap Finisterre, s’apprêtant à descendre la côte ibérique au vent arrière avec 41,8 milles d’avance sur LinkedOut, 52,1 sur Initiatives-Cœur et 78 sur Charal. Des conditions propices à une nouvelle contraction de la flotte semblent se mettre en place à hauteur des Canaries. De quoi peut-être mettre un peu de baume au cœur des retardataires…

09 Novembre 2021

08:35
Brève

Face au mur

C’est généralement une bonne idée, quand on fait une course, d’être le premier, mais cela peut aussi avoir ses petits travers. En tête avec 34 milles d’avance lundi après-midi après un départ canon et l’exécution parfaite d’un plan qui s’est déroulé sans accroc à travers la Normandie, Charlie Dalin et Paul Meilhat sont arrivés les premiers… dans le mur dressé à travers l’Atlantique. En mer d’Iroise, le vent censé venir du sud s’est éteint cette nuit, collant le duo d’Apivia à la piste. Le classement de 7h00 révélait que, au cours des 4 dernières heures, Dalin et Meilhat avaient progressé de… 2,8 milles.

4,3 milles derrière les leaders, le duo Enright/Bidegorry (11th Hour Racing Team Malama) tenait ce matin la 2e place devant Charal, Arkea-Paprec et LinkedOut. Suivent Sam Davies et Nicolas Lunven (Initiatives-Cœur). Saluons la très belle trajectoire autour de la Bretagne de Romain Attanasio et Sébastien Marsset, qui leur a permis de tenir la 2e place un bon moment cette nuit.  

Ce mardi matin, Louis Burton et Davy Beaudart, qui ont signifié leur abandon, étaient en passe d’amarrer Bureau Vallée au ponton de Saint-Malo.

08 Novembre 2021

17:05
Article

Jean-Pierre Champion, une vie dédiée à la voile

C’est avec beaucoup de tristesse et d’émotion que la Fédération Française de Voile a le regret d'annoncer le décès de Jean-Pierre Champion, Président de la FFVoile de 1996 à 2017, Vice-Président du Comité National Olympique et Sportif Français de 2005 à 2009 et Président du Yacht Club de Cannes entre 2019 et 2021. Il aura notamment beaucoup oeuvré à démocratiser la voile. 

Chargement ...

Fin de la liste

Pas de contenu disponible