05 Novembre 2021 - 09h59 • 3820 vues

Partager

Article

21 concurrents du dernier Vendée Globe 2020-2021 se retrouveront ce dimanche sur la ligne de départ de la Transat Jacques Vabre, au cœur d’un plateau exceptionnel pour la classe Imoca, qui voit s’engager 22 bateaux cette année. Un petit phénomène.

Les cycles ont la cote. On ne parle pas vélo, même si c’est vrai aussi, mais plutôt organisation, planning et mise en perspective. A l’inverse de l’édition 2017 de la Transat Jacques Vabre qui avait accueilli 13 Imoca dans les mois qui avaient suivi le Vendée Globe remporté par Armel Le Cléac’h, la flotte fait cette année une démonstration de force, avec 22 unités engagées, dont 17 qui ont couru le dernier Vendée Globe. Il faut y voir les vertus de la continuité et les bienfaits du plan. Le programme de course des 60 pieds Imoca ne cesse de s’étoffer, et la jauge technique imposée aux équipes a permis de fiabiliser les bateaux au point que près de 75% d’entre eux ont coupé en course la ligne d’arrivée du dernier Vendée Globe. Alors, forcément, les partenaires suivent et prolongent leurs engagements d’une édition à l’autre.

De la suite dans les idées

A l’exception notable de Jean le Cam, Boris Herrmann et Maxime Sorel, tout le top 10 du Vendée Globe 2020-2021 est présent sur la ligne de départ, avec quelques points communs qui les lient au reste de la troupe : Yannick Bestaven (Maître CoQ), Charlie Dalin (Apivia) et Thomas Ruyant (LinkedOut) ont annoncé la construction d’un nouveau bateau dans la perspective du tour du monde en solitaire 2024 ; c’est aussi le cas pour Jérémie Beyou (Charal) et Sam Davies (Initiatives-Cœur).

Engagés dans la course à l’édition 2024, Louis Burton (Bureau Vallée) étrenne son nouveau bateau. Il a racheté L’Occitane-en-Provence d’Armel Tripon. Tout comme Romain Attanasio (Fortinet – Best Western), qui a déjà mis la main sur SeaExplorer – Yacht Club de Monaco de Boris Herrmann.

Un petit goût de revanche

- Charlie Dalin, premier sur la ligne d'arrivée en janvier et 2e du classement du Vendée Globe, dit exploiter sa rage en hargne. Le skipper Apivia fait tandem avec Paul Meilhat (abandon sur le Vendée Globe 2016 à Tahiti). Cette année, à cette heure, rien ne leur a résisté. 
- Peu revanchard, mais impatient de montrer de quel bois il se chauffe, Thomas Ruyant fait duo avec Morgan Lagravière (abandon en 2016 en Afrique du Sud).
- Comme souvent, comme presque toujours, Jérémie Beyou navigue avec son ami de 15 ans, Christopher Pratt. Ils s’imposent d’effacer la frustration du Vendée Globe 2020, pour l’un (13e après être reparti des Sables avec trois jours de retard) et celle de la Transat Jacques Vabre 2019 pour les deux : leaders empétolés dans le pot au noir, ils avaient vu Apivia glisser devant et filer vers la victoire.
- Sébastien Simon (Arkea Paprec) a choisi un des tenants du titre, Yann Eliès, pour l’accompagner dans cette revanche. Le Sablais, dont le contrat ne se prolongera pas avec le duo de sponsors, entend bien poser son empreinte sur cette course, façon de préparer la suite. Le Vendée Globe avait été cruel avec lui également, le contraignant à l’abandon avant le cap de Bonne-Espérance et après s’être dérouté pour participer au secours de Kevin Escoffier.
- Contraintes d’abandonner lors du dernier Vendée Globe, Sam Davies et Isabelle Joschke (MACSF) avaient fait l’effort de terminer le tour du monde. Si leurs bateaux un peu plus anciens risquent de les éloigner du podium sur une transatlantique, les deux jeunes femmes ont l’occasion de réaliser une jolie course, avec Nicolas Lunven pour Sam, et Fabien Delahaye pour Isabelle.
- Déjà candidat au Vendée Globe 2021, Fabrice Amedeo (Nexans - Arts&Fenêtres) veut effacer l’amertume laissée par son abandon en Afrique du Sud sur panne d’ordinateurs. Il embarque le jeune Loïs Berrehar dans son entreprise.
- Enfin, le mors aux dents, Nicolas Troussel a bien l’intention de propulser son CORUM-L’Epargne dans les toutes premières places de cette Transat Jacques Vabre. A son bord, Sébastien Josse, éminent consultant météo du dernier Vendée Globe, mais surtout marin d’exception.

Les belles histoires
- Trois tandems 100% Vendée Globe 2020-2021 participent à la Route du café : Damien Seguin et Benjamin Dutreux font cause commune sur Groupe Apicil ; Stéphane le Diraison et Didac Costa sont sur Time for Oceans ; Manuel Cousin a choisi Alexia Barrier pour galoper vers la Martinique sur Groupe Setin – 4myPlanet. On en reparle très prochainement !
- Devinez avec qui Clément Giraud (Compagnie du Lit – Jiliti) fait la traversée ? Avec Erik Nigon, celui grâce à qui il a pu courir le Vendée Globe.
- Arnaud Boissières embarque Rodolphe Sepho. Il est question de transmission de bateau : l’Arcachonnais va suivre Initiatives-Cœur, qu’il a racheté, tout en formant Rodolphe Sepho, à qui il a vendu La Mie Câline.
- Giancarlo Pedote (Prysmian Group), déjà candidat pour le Vendée Globe 2024, avec le même bateau amené à évoluer, emmène Martin Le Pape.


On n’a pas oublié :
- Héros malgré lui du dernier Vendée Globe, Kevin Escoffier fait équipe avec Armel Le Cléac’h en classe Ultimes à bord de Banque-Populaire.
- Trois vainqueurs du Vendée Globe sont présents sur cette édition : François Gabart (2012-2013, trimaran SVR – Lazartigue), Armel Le Cléac’h (2016-2017, Banque-Populaire) et Yannick Bestaven (2020-2021, Maître-CoQ)

LES TEAMS
11th Hour Racing – Alaka'i : Justine Mettraux (SUI), Simon Fisher (USA)
11th Hour Racing – Mālama : Charlie Enright (USA), Pascal Bidégorry (FRA)
Apivia : Charlie Dalin (FRA), Paul Meilhat (FRA)
Arkea-Paprec : Sébastien Simon (FRA), Yann Eliès (FRA)

Bureau-Vallée 3 : Louis Burton (FRA), Davy Beaudart (FRA)
Charal : Jérémie Beyou (FRA), Christopher Pratt (FRA)
Compagnie du Lit / Jiliti : Clément Giraud (FRA), Erik Nigon (FRA)
CORUM-L’Épargne : Nicolas Troussel (FRA), Sébastien Josse (FRA)

Ebac : Antoine Cornic (FRA), Jean-Charles Luro (FRA)
Fortinet – Best Western : Romain Attanasio (FRA), Sébastien Marsset (FRA)
Groupe-Apicil : Damien Seguin (FRA), Benjamin Dutreux (FRA)
Groupe Sétin – 4myplanet : Manuel Cousin (FRA), Alexia Barrier (FRA)
Initiatives-Cœur : Samantha Davies (GBR), Nicolas Lunven (FRA)

Kostum – Lantana Paysage : Louis Duc (FRA), Marie Tabarly (FRA)
La Mie Câline : Arnaud Boissières (FRA), Rodolphe Sepho (FRA)
Les Laboratoires de Biarritz : Denis Van Weynbergh (BEL), Tanguy Le Turquais (FRA)
LinkedOut : Thomas Ruyant (FRA), Morgan Lagravière (FRA)

MACSF : Isabelle Joschke (ALL/FRA), Fabien Delahaye (FRA)
Maître-CoQ IV : Yannick Bestaven (FRA), Jean-Marie Dauris (FRA)
Nexans – Art & Fenêtres : Fabrice Amedeo (FRA), Loïs Berrehar (FRA)
Prysmian-Group : Giancarlo Pedote (ITA), Martin Le Pape (FRA)
Time for Oceans : Stéphane Le Diraison (FRA), Didac Costa (ESP)